Les discriminations en France

Qui sont les personnes accueillies en centre d’hébergement d’urgence ?

Les faits 7 février 2024 https://www.inegalites.fr/Qui-sont-les-personnes-accueillies-en-centre-d-hebergement-d-urgence - Reproduction interdite

Près de 200 000 personnes dorment ou vivent dans un centre d’hébergement d’urgence parce qu’elles n’ont pas de domicile. Une enquête du ministère des Solidarités en dresse le portrait.


Environ 200 000 personnes sont hébergées dans des centres d’accueil, en urgence ou de façon temporaire, parce qu’elles n’ont pas de domicile, selon une enquête réalisée par le ministère des Solidarités en 2021 [1]. On compte 200 000 personnes « sans domicile » mais, attention, il ne faut pas confondre ce chiffre – comme c’est souvent fait – avec le nombre de personnes qui dorment à la rue et que l’on qualifie de sans domicile fixe (ou SDF). On ne connait pas le nombre global de ces dernières, mais le baromètre réalisé en août 2023 par la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS) et Unicef en comptait 6 000. Compte tenu de la sous-estimation probable, le chiffre est sans doute plus proche de 10 000. Qui s’ajoutent aux 200 000 personnes en structure d’hébergement d’urgence. Ces dernières n’y vivent pas à l’année : elles alternent le plus souvent de manière très précaire entre ces centres, des logements de fortune (comme des bidonvilles ou des squats), l’hôtel social, un hébergement chez des tiers et la rue. Au total, 330 000 personnes n’ont aucun logement selon la Fondation Abbé Pierre [2].

Les personnes qui vivent ou dorment dans un centre d’hébergement sont plus souvent des hommes (57 %) que des femmes (43 %). Les enfants et les jeunes adultes sont surreprésentés. 32 % des personnes hébergées sont des mineurs (alors que les moins de 18 ans représentent 22 % de l’ensemble de la population) : 63 000 enfants n’ont ainsi pas de domicile [3]. Il s’agit aussi de jeunes adultes : les 18-34 ans représentent 39 % des personnes hébergées, soit deux fois plus que leur part dans l’ensemble de la population. Les 50 ans ou plus constituent seulement 9 % des personnes hébergées, alors qu’ils composent 40 % de l’ensemble de la population.

La principale caractéristique de ces personnes est leur origine immigrée. Aujourd’hui, 81 % sont étrangères, soit dix fois plus que leur part dans la population totale (8 %). Une situation logique puisque 92 000 des 200 000 personnes sont hébergées dans des centres d’accueil en attendant l’examen de leur demande d’asile. Comme les sans-papiers déboutés du droit d’asile, elles ne peuvent accéder ni à un travail, ni à un logement, et n’ont que de très faibles ressources. Les exclus du droit au travail représentent près de la moitié des adultes hébergés sans enfant. Par ailleurs, toutes nationalités confondues, 15 % des adultes qui fréquentent des centres d’accueil ont un emploi, mais leur salaire est si faible, ou leur contrat si précaire, qu’ils ne peuvent pas accéder à un logement.

Le nombre de personnes sans logement constaté résulte en partie de la hausse de l’immigration ces dernières années et du choix de l’État de financer un grand nombre de places d’hébergement d’urgence, plutôt que d’accorder un droit au travail, même provisoire, aux étrangers récemment arrivés en France. Ce choix entretient la précarité extrême de dizaines de milliers de personnes, précarité qui dure souvent de longues années et rend encore plus difficile leur insertion économique et sociale.


Portrait des personnes qui dorment ou vivent dans un centre d’hébergement
Unité : %
Part dans les centres d’hébergement
Part dans l’ensemble de population
Femmes4352
Hommes5748
Moins de 18 ans3222
18-24 ans158
25-34 ans2412
35-49 ans2019
50 ans ou plus940
Français1992
Étrangers 818
Ensemble100100
Parmi les 197 300 personnes recensées dans les centres d’hébergement.
Lecture : 43 % des personnes accueillies en centre d’hébergement sont des femmes.
Source : ministère des Solidarités – Données 2021 – © Observatoire des inégalités
Statut d’activité des adultes en centre d’hébergement
Unité : %
Part dans les centres d'hébergement
En emploi15
Chômeurs24
Retraités1
N'ayant pas le droit de travailler46
Autres inactifs14
Ensemble100
Hors personnes hébergées avec des enfants.
Lecture : 15 % des adultes sans enfants en centre d’hébergement ont un emploi.

Photo / Reportage sur Emmaüs, © Angèle Schmidt pour l’Observatoire des inégalités


[1« 200 000 personnes accueillies en centre d’hébergement début 2021 », Les Dossiers de la Drees n° 113, ministère des Solidarités, octobre 2023. Cette enquête ne couvre pas la totalité des personnes sans logement, voir notre article « Près de 300 000 personnes sans logement », 26 décembre 2023.

[3Il faudrait y ajouter les enfants hébergés à l’hôtel avec leur famille. Voir notre article « Adolescents : ce que grandir à l’hôtel veut dire », Odile Macchi et Nicolas Oppenchaim, 17 décembre 2019.


Date de première rédaction le 7 février 2024.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)
Un site de



Faire un don



Publication